Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 15:34


shutterstock_56491825--d-origine-.jpg

Féliciter, témoigner à l'autre notre estime ou exprimer que l'on prend part à la joie que lui causent un succès, un événement agréable, quoi de plus naturel ?

 

Pourtant, force est de constater que les mots peinent parfois à s'imposer à nous pour formuler notre contentement à l'égard de la réalisation, de la qualité pourtant reconnue.

Peut-être parce que notre observation est fugace, déjà passée à autre chose avant d'avoir été formulée. Ou bien l'on craint de créer chez l'autre un renflement de l'égo qui le rendrait suffisant ou plus exigeant.

 

« La pudeur sied bien à tout le monde ; mais il faut savoir la vaincre et jamais la perdre. » Montesquieu  

 

Mais parfois, la difficulté à féliciter est l'expression d'une pudeur.

 

« Si mon chef ne me fait jamais de compliments, ce n'est pas forcément par absence de regard ou de reconnaissance…mais par réserve, discrétion, bienséance ».

 

Pourquoi pas ?

Une manifestation de la pudeur est la propension à se retenir de relever quelque chose qui concerne la personnalité, la façon d'être. Elle est une délicatesse.

 

Dans les relations de travail, elle prend alors la forme d'une distance que l'on installe entre la sphère privée et la sphère professionnelle, une manière de ne pas risquer de « toucher » l'autre.

 

Eviter de provoquer son malaise et par là-même, le nôtre.

 

Car si, au XVe et XVIe siècle, féliciter signifie « rendre heureux » ()…jusqu'à la félicité, on est alors dans une presque-intimité. On suscite chez l'autre une émotion, a priori la joie, et l'on en devient aussi le témoin. On sort du terrain d'échange strictement opérationnel pour s'aventurer sur un terrain moins balisé où il y a échange d'émotions. On se livre aussi un peu en montrant que l'on a regardé, évalué, ressenti. Ou l'on s'arroge un droit, l'autorité de juger que quelque chose est « bien » et mérite d'être souligné.

 

Alors éprouver une retenue à féliciter peut être légitime et il ne s'agit pas d'user du compliment comme de la recette-miracle du bonheur au travail -l'excès en la matière n'aurait pas l'effet voulu !- mais de tenter, parfois, un pas vers une remarque sincère qui dévoile que l'autre est bien là pour nous !

 

Valérie Bergère pour

logo gymnase management

Partager cet article

Repost 0
Published by manegereafrique - dans MANAGEMENT
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de manegereafrique
  • Le blog de manegereafrique
  • : Mane Gere Associés est un cabinet africain ayant des entités au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Niger, au Sénégal, en Tunisie et en France, nous offrons quatre (4) types de prestation à savoir : - le Recrutement, - les formations sur mesure, - l’ingénierie pédagogique, - l’accompagnement performance. Et nos trois (3) domaines de compétences en formation sont le Management, l’Efficacité commerciale et le Développement personnel.
  • Contact

Recherche

Liens