Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 16:09

shutterstock 46800937

 

C’est notre résolution de cette rentrée scolaire, mais si la rentrée scolaire est clairement destinée à accumuler des apprentissages, la rentrée professionnelle recèle d’autres contraintes.

A l’ère du haut débit, les nouveautés vont vite, l’envie d’apprendre et le temps d’apprendre ne peuvent malheureusement suivre cette néophilie galopante (du Grec neo = nouveau et philein = aimer, désigne le fait d'être curieux des choses nouvelles ou inconnues). 

Sans oublier le travail quotidien qui, loin de s’alléger devient de plus en plus complexe. Nous sommes plus que jamais dans l’aire du «  faire plus avec moins ».

Alors que faire, pour ne pas être accusé en entreprise de refuser le changement, d’être un « has been », l’insulte majeure en ces temps d’évolution permanente.

Si aujourd’hui vous ne savez pas utiliser Twitter vous êtes un « has been », hier c’était Facebook, et, demain ce seront d’autres outils !

Faut-il créer sa page FACEBOOK, quitte à ne jamais y aller ou, comme certains, ne surtout pas s’y intéresser et dire haut et fort tout le mal que vous en pensez ?

Un nouvel outil de gestion du temps vient de sortir, on se lance donc dans son apprentissage. A peine le temps de le maitriser que l’on nous annonce la sortie d’un autre encore plus rapide, encore plus simple et plus adapté.

Garder l’esprit curieux certes, mais pas à n’importe quel prix, ni n’importe comment.

Chez MANEGERE nous avons  une démarche  qu’il convient de mettre en pratique en la circonstance

1)      La situation actuelle

2)      La situation à construire

 

1)      Situation actuelle

Il s’agit à titre individuel d’être objectif sur ses points faibles, ou en langage de management motivant sur ses points à améliorer. En mettant de côté les quelques personnes qui pensent que le monde ne tourne pas rond et que seuls ceux  qui sont fermes sur leurs certitudes réussiront, en entreprise la majorité des salariés est convaincue que l’effort d’adaptation sera dorénavant permanent.

 Le cycle des changements s’accélère, plus personne ne pourra faire une carrière de 3 ans avec les mêmes compétences hormis celles de base.

Il s’agit par conséquent de faire régulièrement le point de ses compétences actuelles. Pour cela, des cabinets conseil sont disponibles mais d’autres outils sont également disponibles

-          Les entretiens annuels d’évaluation en sollicitant très en amont son supérieur hiérarchique ;  plus il saura que vous y attachez de l’importance plus il prendra le temps nécessaire pour une bonne préparation

-          Les 360 ° improvisés, ou ritualisés : parmi vos collaborateurs, certains, senior dans leur pratique et mature dans leur savoir-être peuvent vous aider à connaitre votre situation actuelle. Il s’agit d’avoir des rendez-vous très réguliers avec eux, pour avoir leur feedback sur vos pratiques actuelles : ce qu’ils ont aimé, et ce qu’ils aimeraient vous voir changer

-          Sans oublier les entretiens de recrutement : un entretien de recrutement ne sert pas uniquement à trouver du travail, il vous permet également de connaitre l’état du marché et des compétences recherchées. Ce qui veut dire qu’il faut dédramatiser la recherche d’emploi.  Un cadre qui envoie des CV ne cherche pas forcement à vous quitter, cela peut juste être une volonté  de sa part de se jauger, d’être curieux, de faire le point sur sa situation actuelle.  Des Cv envoyés sans réponse : c’est un indicateur de votre situation actuelle, un entretien qui s’est soldé par un avis négatif, peut devenir pour vous très positif si vous avez la curiosité et le courage de rappeler l’entreprise pour avoir un retour sur le motif de son refus à vous employer.

2) La situation à construire

Fort de vos compétences actuelles, il s’agit de se projeter dans l’avenir et de répondre à cette question qui peut pour certains être très inquiétante : qu’est-ce que j’aimerais savoir faire de plus dans 2, 3 ans ?

Cela peut être,  quel savoir-faire pourrait être indispensable à mon poste dans 3 ans ? Quel savoir-faire pour avoir une promotion dans mon entreprise ?  Ou quel savoir-faire pour changer d’entreprise et espérer une augmentation significative de mon salaire.

Pourquoi analyser la situation actuelle avant la situation à construire ?  Afin d’éviter les chimères !

Garder l’esprit curieux ce n’est pas pour faire des changements à 180° mais avant tout pour avoir l’anticipation minimale qui permet de faire les adaptations suffisantes pour être toujours dans le marché. Notre propos n’est pas d’encourager ici des révolutions, mais des évolutions.

Cela part nécessairement  de votre socle de compétences actuelles, notre propos n’est donc pas de les  jeter par-dessus de votre épaule mais bien au contraire de les conserver.

Nous encourageons par conséquent à suivre les évolutions de votre métier, de votre secteur d’activité de votre marché  mais aussi des secteurs qui selon votre analyse ont connus les mêmes évolutions que votre secteur d’activité.

Des alertes bien placées dans google, l’inscription bien étudiée à quelques blogs ainsi que suivre sur twitter ou facebook les bonnes personnes vont vous y aider.

Ainsi fort de la connaissance de ma personne, instruit de mon avenir je sais comment utiliser ma curiosité pour apprendre de nouvelles compétences

Said Agbanrin et touté l'équipe MANEGERE

Partager cet article

Repost 0
Published by manegereafrique - dans RESOLUTIONS 2012
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de manegereafrique
  • Le blog de manegereafrique
  • : Mane Gere Associés est un cabinet africain ayant des entités au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Niger, au Sénégal, en Tunisie et en France, nous offrons quatre (4) types de prestation à savoir : - le Recrutement, - les formations sur mesure, - l’ingénierie pédagogique, - l’accompagnement performance. Et nos trois (3) domaines de compétences en formation sont le Management, l’Efficacité commerciale et le Développement personnel.
  • Contact

Recherche

Liens