Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 12:44

richess.jpgDans la vie, certains n’ont pas d’autre ambition que d’amasser des richesses. Leur vie entière est basé sur ce principe : devenir plus riche. Elles travaillent dur et se démènent pour entasser chaque jour quelques noisettes supplémentaires, comme des écureuils laborieux. Et année après année, alors que leur fortune grandit et devient colossale, ces gens se rendent comptent qu’ils ne sont pas heureux.

Leur réflexe est de se dire « Je ne dois pas encore être assez riche. Dés que j’aurai ceci, quand j’aurai acheté cela, alors le bonheur viendra ». Ils décident alors de remettre leur bonheur à plus tard, et continuent leur incessante quête de richesse.

Au crépuscule de leur vie, ceux-là finissent parfois par se rendre compte qu’ils ont fait fausse route. Ils regardent alors en arrière, et ruminent l’échec de leur vie, en ayant la sensation d’être passé à côté de quelques chose. Finalement, la vie, ce n’est pas si terrible ! Après tout, avec tout ce que j’ai, je dois être heureux, maintenant. Et si le bonheur, ce n’est que ça, alors ça ne valait peut-être pas le coup de se donner autant d’efforts.

Bien sûr, tous ces gens ne sont pas malheureux. Ils connaissent des moments de joie intense, de bonheur fabuleux. Mais ce ne sont que des flash aléatoires dans la longue nuit de leur existence, allant et venant au gré des circonstances.

Pourtant, moi qui ai la prétention d’écrire sur le développement personnel, je vous annonce que ma grande ambition est aussi d’accroitre ma richesse, jour après jour.

Mais alors, vous ne comprenez plus. Qu’est ce qu’il raconte, celui-là ? Il a pris un coup de soleil, c’est pas possible ?! Et bien, c’est peut-être tout simplement que vous et moi n’avons pas la même définition de ce qu’est la richesse.

Qu’est-ce que la richesse ?

Beaucoup ont une vision de la richesse complètement pervertie. Pour eux, la notion se résume à richesse = possessions matérielles. Voire, pour les cas les plus désespérés, richesse = argent. Ceci est particulièrement vrai dans les cultures occidentales ou l’on nous enseigne que la consommation est la voie du bonheur, que l’accomplissement est dans la possession matérielle, et que la croissance infinie est la seule porte de sortie.

Il s’ensuit une fuite en avant dans la quête du bonheur. On me dit que je dois posséder pour être heureux, mais je ne le suis pas. C’est donc que je ne possède pas assez. Je dois donc travailler pour posséder plus, et alors j’accéderai au bonheur. On en vient alors à négliger l’essentiel : le bien-être, la santé, les amis, etc.

Tout le monde connait le dicton « l’agent ne fait pas le bonheur ». Il n’y a rien de plus vrai, puisqu’il est possible d’être heureux sans argent, de même qu’il est possible de ne pas l’être avec un compte en banque prêt à déborder. Si on leur demande, les gens répondent presque toujours quelque chose comme « je sais que l’argent ne fait pas le bonheur, en amasser n’est pas mon but dans la vie ». Pourtant, derrière ces sages paroles, la réalité est toute différente, et les comportements démentent les paroles.

Mais alors, c’est quoi, être riche ?

Having Money Trouble
Crédit photo : Big-E-Mr-G

Si vous voulez savoir si vous êtes riche, imaginez que par un concours de circonstance tout à fait surprenant et, j’en conviens, improbable, vous vous retrouviez à moitié nu en plein désert la nuit sur une autre planète. Que vous resterait-il ? Si vous me répondez « pas grand chose », alors je considérerai que vous n’êtes pas riche.

Pour ma part, je pense que la notion de richesse est directement correlée avec celle de bonheur. J’ai donc établi une classification des sources de richesse.

Tout d’abord, comment savoir si quelque chose représente de la vraie richesse ? Considérons les points suivants :

  • Intrinsèque ou extrinsèque ? Vos compétences, votre savoir faire, votre personalité, votre humour, toutes les blagues que vous avez mémorisé, etc. sont autant d’éléments intrinsèques. Ils font partie de vous, ils vous sont inséparables, et vous caractérisent. Personne ne peut vous les retirer, autrement qu’en vous faisant passer l’arme à gauche.

    En revanche, votre télé, votre maison, ou votre voiture sont des éléments extrinsèques. Ils sont extérieurs à vous, vous pouvez les toucher, les voir, les sentir, les écouter, mais vous pouvez aussi les perdre.

    Il existe également des « mixtes ». Prenons vos relations, vos amitiés, vos amours. Tout ceci prend racine en vous, mais nécessite l’intervention d’éléments extérieurs (autrui, en l’occurence).

    Par définition, votre richesse dépend de ce que vous possédez. Or, vous ne possédez vraiment que ce que l’on ne peut vous enlever. Vos caractéristiques intrinsèques vous confèrent infiniment plus de richesses que vos possessions matérielles extrinsèques.

  • Éphémère ou permanent ? Le deuxième élément à prendre en compte, c’est le caractère temporel de la source de richesse considérée. Par exemple, si vous êtes capable de gérer vos émotions, c’est un savoir que vous conserverez toute votre vie. À tout moment, vous pourrez avoir besoin de cette compétence, elle vous tirera de bien des mauvaises situations, et vous sera d’une aide précieuse pratiquement chaque jour de votre vie.

    Si vous détenez une compétence informatique dans un certain domaine, c’est aussi une source de richesse. Vous pourrez trouver un job, et gagner votre beurre avec. Sauf que cette compétence deviendra sûrement caduque et obsolète un jour prochain, et il vous faudra travailler pour la maintenir à jour, ou changer de métier.

    Ce qui est permanent est généralement source d’une plus grande richesse que ce qui est éphémère. C’est l’essence même dudéveloppement personnel : il ne s’agit pas de quelques trucs et astuces, il s’agit de travailler toute sa vie pour développer cette richesse intemporelle.

  • Source de bonheur ou pas ? Troisième point à considérer : cette source de richesse est-elle source de bonheur ? Mon compte en banque est une source de richesse. Est-il source de bonheur ? Assurément, non. Mes amis sont une source de richesse1. Sont-ils source de bonheur ? Assurément, oui !

    Attention toutefois à ne pas tomber dans le piège qui consiste à confondre plaisir et bonheur. Le plaisir est une émotion éphémère. Le bonheur est bien plus que ça. C’est quelque chose de transcendant. Une vie axée sur le plaisir n’apporte que rarement le bonheur.

    Si vous avez du mal à faire la distinction, posez vous tout bêtement la question. Est-ce que posséder cette nouvelle voiture m’apporterait du plaisir, ou du bonheur ? Généralement, la réponse vient toute seule, si vous savez écouter.

    Alors, plutôt que de vous endetter juste pour le plaisir de conduire une voiture plus puissante, plus rapide, plus lourde, plus polluante, et pour épater vos amis, rangez plutôt votre fierté au placard, arrêter de vous comporter comme un gamin qui joue à « c’est moi qui ai la plus grosse », et investissez vous dans des causes plus utiles et moins futiles.

Les sources de richesse

Le but n’est pas de définir une classification exacte de la valeur des sources de richesse. Je ne suis ni mathématicien, ni biologiste ! Le but est de vous donner des éléments de réflexion pour vous aider à faire vos choix et définir vos priorités.

Voici, une petite liste indicatives et absolument non exhaustive de sources de richesse :

  1. Les possessions matérielles : je vous ai donné l’impression de cracher sur les possessions matérielles ? Ce n’est pas le cas. J’apprécie de vivre dans mon petit appartement, de dormir dans mon lit moelleux, de trouver de la nourriture en bonne condition dans mon frigo, et de perdre quelques heures de temps en temps à surfer sur le net grâce à mon ordinateur.

    Ça ne m’intéresse pas de jouer mon Diogène en vivant dans un tonneau, je veux profiter des progrès et des avantages que des millions d’années de civilisation ont fini par apporter.

    Je ne crache pas non plus sur l’argent. L’argent n’est pas sale, il est partie intégrante de notre culture. J’ai besoin d’argent pour manger, payer mes factures, et m’adonner à quelques loisirs futiles. Sinon, je n’aurais pas mis de pub sur Palsambleu !

    Seulement, je dis que les possessions matérielles et l’argent ne doivent pas prendre plus d’importance qu’il n’en ont, et doivent rester ce qu’ils sont : des moyens, et non des fins.

    En matière de possessions, la règle est simple : contentez vous du strict minimum. Vous pouvez vous passer de voiture ? Parfait ! Utilisez les transports en commun. Vous ne téléphonez pas à tout bout de champ ? Débarrassez vous de votre téléphone portable, et prenez le temps d’écrire des lettres. Vous avez une télé ? Soyez sans pitié ! Recyclez-la en aquarium !

    Individuellement, chaque objet est une source de confort et de plaisir. Mais en les accumulant, ils deviennent sources de problèmes. Emmener la voiture au garage et la télé à réparer, appeler le service après vente de la machine à laver qui vient de tomber en panne, travailler plus pour payer les crédits, tout ceci prend du temps, que vous auriez pu employer de bien meilleure façon, et au final est néfaste pour la qualité de vie. La meilleure façon d’éviter cela, c’est encore de se contenter du minimum.

  2. Vos connaissances : La connaissance, c’est le niveau 0 de la richesse intérieure. Depuis votre naissance, vous n’avez cessé d’être assailli d’informations par vos sens, seconde après seconde, et ces informations, une fois internalisées, analysées, disséquées puis mémorisées (ou pas) par votre cerveau, deviennent des connaissances.
    DSCF5373
    Crédit photo : lanx1983

    Je ne rentrerai pas dans un débat terminologique compliqué sur ce que signifie vraiment le fait de connaître quelque chose. Dans le sens ou je l’entends ici, la connaissance s’apparente à l’information. Lorsque vous écoutez les nouvelles, lisez un magazine scientifique, ou un livre philosophique, vous augmentez vos connaissances. Lorsque vous arpentez les ruelles de votre ville de long en large en apprenant le nom des rues, lorsque vous demandez à votre boulangère de vous expliquer comment on fait le pain, lorsque vous consultez une encyclopédie au hasard, vous augmentez vos connaissances.

    La connaissance, c’est la source de l’apprentissage, c’est le réservoir de la créativité, c’est la matière première de l’imagination, c’est la base de l’intelligence. C’est sur cette base que se constuiront vos compétences, votre savoir faire et votre savoir être.

    Pour engranger toujours plus de connaissance, il est important de rester curieux et ouvert. Posez des questions, intéressez vous, cherchez à comprendre comment ça marche, pourquoi ça fonctionne, abonnez vous à des magazines spécialisés, parlez aux gens que vous côtoyez. Et surtout ne vous limitez pas à un seul champ de recherche. Ne croyez pas que vous obtiendrez une connaissance de qualité rien qu’en surfant sur Internet. Sortez, bougez, faites du sport, de la musique, prenez des cours de dessin, allez au théâtre, étudiez l’histoire, que sais-je ? Soyez varié ! La connaissance, c’est le terreau de votre esprit2.

    Là encore, toutes les informations n’ont pas la même valeur. Certaines connaissances vous feront réfléchir, vous pousseront vers l’avant, et vous rendront meilleurs. D’autres ne serviront qu’à vous faire perdre du temps, et parasiteront votre esprit. C’est ce qui se passe lorsque vous écoutez les faits divers, qui vous abreuvent d’événements somme toute anodins et exceptionnels en les présentants comme courants et répandus. Vous les aurez oublié une heure après, mais le malaise et la peur de sortir persisteront.

    Faites la part des choses, et ne perdez plus votre temps à bourrer votre cerveau de cochonneries.

  3. Vos compétences : Le niveau de richesse suivant, c’est la compétence, c’est à dire votre savoir faire. Vos compétences sont la cristallisation de vos connaissances, vous avez appris à faire des choses. Vous ne subissez plus le monde qui vous entoure, vous pouvez agir sur lui. Vous détenez une influence, vous pouvez faire bouger les choses, exprimer votre voie, d’observateur devenir acteur, et de réactif devenir proactif.

    Les compétences sont sources de richesse en ce sens ou elles représentent le premier pas vers l’indépendance. C’est ce qui vous permet de survivre dans l’univers qui est le votre.

    D’une compétence, vous pouvez faire un métier pour gagner votre vie3. Mais vous pouvez aussi l’utiliser pour aider vos amis, pour vous cuisiner de bons petits plats, vous bâtir une maison, ou pour séduire votre partenaire, etc.

    Là aussi, il est important de rester ouvert, et ne pas se reposer sur ses lauriers en recherchant l’écletisme. Si quelqu’un vous propose de vous enseigner une recette de cuisine, acceptez, et soyez un bon élève, attentif et curieux. Si vous refusez en prétextant que vous ne cuisinez jamais, vous aurez perdu une bonne occasion de devenir plus riche.

    Si vous avez l’occasion d’apprendre à bricoler, à dessiner, à jongler, à lire les lignes de la main, pratiquer la magie, parler en public, sauter à l’élastique, acceptez. Donnez vous la chance de vous ouvrir en devenant compétent dans de nombreux domaines. N’oubliez pas que le savoir faire est une des plus importante source de pouvoir.

  4. Votre santé : Pour l’instant, nous n’avons encore parlé que de l’esprit. N’en déplaise à certains, et jusqu’à preuve du contraire, le corps et l’esprit sont liés. Votre corps est le véhicule de votre esprit, c’est votre outil concret pour accéder au monde. Un corps fort et en bonne santé constitue donc une richesse inestimable.

    Si vous négligez votre corps, un jour ou l’autre, tous les aspects de votre vie en patiront. Vous vous sentirez mal dans votre peau, votre confiance en vous fondra, vos facultés de concentration plongeront, et niveau séduction, je n’en parle même pas.

    En revanche, un corps bien entretenu vous permettra à court terme d’avoir de l’énergie pour être optimiste, entreprenant, aventureux, actif. A long terme, vous vivrez longtemps et dans de bones conditions. Vous pensez qu’il est impossible d’être en bonne forme passé un certain âge ? Regardez un peu Morihei Ueshiba, le fondateur de l’Aïkido. Si d’autres l’ont fait, alors vous pouvez le faire.

    Il faut donc protéger son corps comme quelque chose d’extrémement précieux. Il doit être entretenu régulièrement par des exercices, des assouplissements, et une alimentation saine.

  5. Votre savoir être : Mens sana in corpore sano, un esprit sain dans un corps sain. C’est ce qui vous a conduit vers l’indépendance. Mais la vraie richesse ne se trouve que dans l’interdépendance, dans la relation aux autres, dans l’entraide, et le fait de se rendre utile à ses proches et à sa communauté.

    C’est pourquoi la plus grande richesse intérieure que l’on puisse développer à mon avis, c’est le savoir être. Tout un ensemble de compétences synergiques dont l’aboutissement est la faculté sociale, celle de s’intégrer dans une société, dans un groupe, de communiquer et tisser des liens avec autrui.

    Rien vraiment ne bouge, mais tout est différent,
    comme ces festins qu’on mange seul, ou en les partageant.
    JJ Goldman.

    Si les richesses définies ci-dessus vous permettent de survivre, le savoir être, c’est savoir vivre. Mais pour y parvenir, la route est longue, et les obstacles nombreux. Combien d’amis se brouillent pour des broutilles ? A cause d’une incapacité à gérer ses émotions, discuter de ses problèmes, et résoudre ses conflits pacifiquement selon une approche gagnant / gagnant ?

    Pour nouer des liens, et bâtir des relations solides et durables, il faut être capable d’aller vers autruicommuniquer correctement, être digne de confiance, savoir dire non, se rendre disponible, gérer correctement ses priorités, avoir de l’humourmaîtriser ses émotions et gérer son stress, et j’en passe…

    Toutes ces facultés, ce savoir être, seront le tramplin qui vous propulsera vers une vie accomplie et heureuse. Une fois acquises, elles ne pourront jamais vous être retirées, et vous seront utiles absolument chaque jour de votre vie. Le savoir être est extrément long et difficile à obtenir. C’est justement là l’objectif du développement personnel : travailler son savoir être.

  6. Vos relations : Vous savez vivre ? Et bien, voici venu le temps de la pratique : vivez ! Tout ceci nous mène à cela : la vie n’est qu’une histoire de relations, de communication, de liens sociaux. La vraie richesse, c’est l’interdépendance. C’est appartenir à un groupe, et en être un membre actif.

    Que ce soit au sein d’une société, d’une communauté, d’une famille, d’une association ou d’une entreprise, nous avons tous des rôles sociaux, et rien ne nous épanouit plus que d’apporter notre contribution aux autres. Se savoir utile, se donner, se poser en tant que ressource pour autrui, voilà qui nous donne une sensation d’accomplissement sans précédent.

    L’interdépendance est un échange. C’est devenir indispensable aux autres, tout comme ils vous sont indispensables. La véritable interdépendance créé des synergies et libère des énergies incroyables, rendant possible l’accomplissement de grandes choses.

    Beaucoup de gens mal dans leur peau disent « ne pas trouver leur place dans le monde ». Et bien ce monde dont ils parlent, ce n’est pas tant l’environnement, les immeubles, les magasins, que les gens qui les entourent. Et ceux qui sont passés par la solitude savent le prix d’appartenir à un groupe, d’être indispensable et de pouvoir compter sur quelqu’un en cas de besoin. Le simple fait de « relationner » est source de bonheur et de richesse.

    Considérez autrui comme votre plus grande ressource. Rien ne dépanne mieux qu’un ami lorsqu’on est dans la panade. Rien n’aide mieux qu’un groupe de potes lorsqu’il faut déménager. Rien n’est plus doux qu’une soirée aux chandelles avec sa moitié. C’est de vos connaissances que jailliront vos plus belles opportunités. Mais vous ne pouvez pas toujours prendre sans rien donner. Pour que cette fabuleuse ressource soit accessibe, vous devez, vous aussi, devenir une ressource pour autrui.

Comment devenir riche ?

J’espère que vous avez maintenant une idée un peu plus claire sur ce que signifie réellement la richesse. Vous voulez toujours devenir riche ? Trés bien, commençons par quelques exemples de choses qui ne vous rendront pas riche :

  • Acheter une nouvelle voiture plus puissante
  • Acheter de nouveaux meubles
  • Travailler plus pour gagner plus que nécessaire
  • Mettre fin à une relation parce que la personne vous ennuie

En revanche, voici quelques exemples qui vous rendront un peu plus riche :

  • Partir courir dans la nature avec des amis
  • Passer du bon temps avec vos enfants
  • Lire des livres sur le développement personnel
  • Vous inscrire à un cours d’art martiaux
  • Prendre des cours de danse avec votre moitié
  • Prendre une heure par semaine pour méditer, et penser à votre avenir
  • Reprendre vos études, ou prendre des cours à la fac « juste comme ça » (l’entrée des amphis n’est pas encore controlée)
  • Appeler de vieux amis, et leur proposer une sortie
  • Écrire à de la famille
  • Alors, prêt à s’enrichir ?

www.palsambleu.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by manegereafrique - dans EFFICIENCE OPERATIONNELLE
commenter cet article

commentaires

apicole 02/05/2014 15:58

quand on lit l'article, on se dit qu'il nous nous apprend rien de nouveau, tous ça, on le sait déjà !seulement on a tendance à l'oublier, ben oui, le matériel prend souvent le pas sur l'émotionnel,
le relationnel alors que ce sont des choses tout aussi important !

Laurent 30/10/2013 09:18

Voici un nouveau concept révolutionnaire qui est entrain de faire le BUZZ !
Celui-ci est original et simple à utiliser. Il permet de gagner beaucoup d’argent.
De plus, l’inscription est GRATUITE !!!
http://www.unkube.com/Laurentder

Présentation

  • : Le blog de manegereafrique
  • Le blog de manegereafrique
  • : Mane Gere Associés est un cabinet africain ayant des entités au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Niger, au Sénégal, en Tunisie et en France, nous offrons quatre (4) types de prestation à savoir : - le Recrutement, - les formations sur mesure, - l’ingénierie pédagogique, - l’accompagnement performance. Et nos trois (3) domaines de compétences en formation sont le Management, l’Efficacité commerciale et le Développement personnel.
  • Contact

Recherche

Liens